Massacres, famine et destruction gratuite : La communautĂ© internationale doit agir rapidement pour sauver la rĂ©gion du TigrĂ© en Ă‰thiopie

Il y a des signes inquiĂ©tants qui indiquent que des atrocitĂ©s sont commises au TigrĂ©, oĂč les civils sont les principales victimes du conflit opposant les armĂ©es d’Ethiopie, d’ErythrĂ©e, de Somalie et d’une milice alliĂ©e de l’ethnie Amhara aux forces de l’ancienne administration rĂ©gionale. 

Par une tragique ironie, le gouvernement d’Ethiopie, l’une des premiĂšres nations Ă  avoir signĂ© la Convention sur le gĂ©nocide de 1948, est actuellement accusĂ© d’avoir permis et participĂ© Ă  des violences qui pourraient ĂȘtre assimilĂ©es Ă  un gĂ©nocide et Ă  des crimes contre l’humanitĂ©.

Tout aussi ironique est le fait que l’avenir d’un prix Nobel qui professe le christianisme Ă©vangĂ©lique, est dĂ©sormais inextricablement liĂ© Ă  celui du dirigeant dont le rĂ©gime est rĂ©putĂ© avoir commis des crimes contre l’humanitĂ©, y compris le crime de persĂ©cution religieuse qui vise en grande partie les chrĂ©tiens Ă©vangĂ©liques Ă©rythrĂ©ens.

Pour le dirigeant Ă©rythrĂ©en, Isais Afewerki, la guerre contre le TigrĂ© est l’accomplissement d’une vendetta de longue date contre le Front de libĂ©ration du peuple du TigrĂ© (TPLF). Il a efficacement ralliĂ© Ă  sa cause les dirigeants de l’Éthiopie et de la Somalie, aidĂ© dans cette entreprise par l’antipathie que nourrit le Premier ministre Ă©thiopien Abiy Ahmed Ă  l’égard des dirigeants du TigrĂ© et par ses ambitions de centralisation du pouvoir.

Continue reading “Massacres, famine et destruction gratuite : La communautĂ© internationale doit agir rapidement pour sauver la rĂ©gion du TigrĂ© en Ă‰thiopie”