Human rights advocacy in a world of interests: why the EU fell short at India’s Raisina Dialogue

India’s Minister of External Affairs, Subrahmanyam Jaishankar, was recently asked how he saw the country’s role in defending free societies globally – a diplomatic way of confronting India on its failure to condemn Russia’s invasion of Ukraine.

His answer was, if not reassuring to human rights proponents, certainly honest: “Countries evolve a combination of values, interests […] and all of us would like to find the right balance”.

This has always been the tension at the heart of foreign policy. And the European Union (EU) is no exception. Article 2 of the Lisbon Treaty (which forms the constitutional basis for the bloc) reads: “In its relations with the wider world, the Union shall uphold and promote its values and interests”.

In our interactions with the EU, human rights organisations repeatedly appeal to the Union’s stated values. Whilst, in general, the EU is a benevolent global actor on human rights, there are instances where an appeal to values alone is not sufficient to galvanise action.

Continue reading “Human rights advocacy in a world of interests: why the EU fell short at India’s Raisina Dialogue”

EU FoRB Day – Un appel au renouvellement du mandat de l’envoyé spécial pour la liberté de religion ou de conviction en dehors de l’Union européenne

Il y a sept ans, le Conseil des affaires étrangères adoptait les lignes directrices de l’UE sur la liberté de religion ou de conviction (FoRB). Aujourd’hui, la communauté qui œuvre pour la liberté de religion ou de conviction célèbre de manière informelle la “Journée FORB de l’UE” et la société civile saisit cette occasion pour demander le renouvellement du mandat de l’envoyé spécial.

En avril dernier, la Commission n’avait encore pris aucune décision sur l’avenir du mandat de l’envoyé spécial, qui avait pris fin le 30 novembre 2019.

En janvier 2019, le précédent parlement européen avait pourtant, dans une de ses dernières résolutions, apporter son soutien à ce renouvellement. Nonobstant la crise de la COVID-19, l’hésitation de la Commission envoie un signal aux Européens et à la communauté internationale sur sa réticence à continuer à promouvoir ce droit fondamental et ce, malgré les lettres émanant des députés européens et de la société civile demandant le renouvellement du mandat,

La liberté de religion ou de conviction est inscrite dans l’article 9 de la Convention européenne des droits humains et dans l’article 18 de la Déclaration universelle des droits humains. Elle protège le droit des individus à pratiquer la religion ou la croyance de leur choix, ou à n’en pratiquer aucune – une liberté qui est menacée dans de nombreuses régions du monde.

Continue reading “EU FoRB Day – Un appel au renouvellement du mandat de l’envoyé spécial pour la liberté de religion ou de conviction en dehors de l’Union européenne”

Un nouvel outil: Le régime global de sanctions de l’UE en matière de droits humains

Le 7 décembre, l’UE a officiellement approuvé la création de son tout nouveau mécanisme de défense des droits humains, le régime mondial de sanctions de l’Union européenne (UE) en matière de droits humains.

Il permettra au bloc européen d’imposer des interdictions de voyage à l’échelle de l’UE, de geler les avoirs et d’interdire la mise à disposition de fonds et de ressources économiques aux personnes et entités qui ont commis de graves violations des droits humains ou y ont été associées. Il visera les acteurs étatiques et non étatiques, quel que soit l’endroit où ils se trouvent dans le monde et où ils ont commis leurs crimes.

Ce mécanisme est officieusement connu sous le nom de “Magnitsky Act”, inspiré du modèle américain qui l’a précédé. Le Magnitsky Act américain a été signé par le président Barack Obama en 2012 et a avait été conçu à l’origine pour cibler les fonctionnaires russes responsables de la mort de l’avocat fiscaliste russe Sergei Magnitsky.

Le fait que ce mécanisme permette de cibler des individus spécifiques responsables de violations des droits humains pourrait avoir des implications importantes pour les individus dans de nombreux pays où travaille CSW. Par exemple, la loi américaine Magnitsky a été utilisée pour imposer des sanctions aux responsables de violations dans la région ouïghoure de Chine. Lors de la première désignation dans le cadre de son propre régime de sanctions, le Royaume-Uni a ciblé, entre autres, deux généraux militaires de haut rang du Myanmar (Birmanie) impliqués dans la violence systématique et brutale contre le peuple Rohingya et d’autres minorités ethniques, et deux organisations impliquées dans le travail forcé, la torture et le meurtre qui ont lieu dans les goulags de Corée du Nord.

Continue reading “Un nouvel outil: Le régime global de sanctions de l’UE en matière de droits humains”

A new tool in the toolbox: The EU Global Human Rights Sanctions Regime

On 7 December, the EU officially approved the creation of its newest human rights mechanism, the European Union (EU) Global Human Rights Sanctions Regime.

It will enable the European bloc to impose EU-wide travel bans on, freeze the assets of and prohibit the availability of funds and economic resources to individuals and entities who have committed or been associated with serious human rights abuses. It will target both state and non-state actors, regardless of where they are in the world and where they committed their crimes.

The mechanism is informally known as the EU-styled Magnitsky Act, after the US model that preceded it. The US Magnitsky Act was signed by President Barack Obama in 2012 and was originally designed to target Russian officials who were responsible for the death of the Russian tax lawyer Sergei Magnitsky.

Continue reading “A new tool in the toolbox: The EU Global Human Rights Sanctions Regime”

EU FoRB Day – A call for the renewal of the mandate of the Special Envoy on Freedom of Religion or Belief outside of the European Union

Seven years ago, the EU Guidelines on freedom of religion or belief (FoRB) were adopted by the Foreign Affairs Council. Today, the FoRB community celebrates this informally as ‘EU FoRB Day’ and civil society take this opportunity to call for the renewal of the mandate of the Special Envoy.

This past April came and went with no decision by the Commission on the future of the mandate of the Special Envoy on Freedom of Religion or Belief (FoRB) outside the EU, which ended on 30 November 2019.

In January 2019, one of the last resolutions by the last EU Parliament was to lend its support to the renewal. The COVID-19 crisis notwithstanding, the Commission’s hesitation despite letters by MEPs and civil society calling for the renewal of the mandate, sends a signal to Europeans and the international community about its reticence to continue to promote this fundamental right.

Freedom of religion or belief is enshrined in Article 9 of the European Convention on Human Rights and Article 18 of the Universal Declaration of Human Rights. It protects the right of individuals to practise the religion or belief of their choice, or none at all – a freedom which is under threat in many parts of the world.

Against this backdrop, the Special Envoy role matters a great deal.

Continue reading “EU FoRB Day – A call for the renewal of the mandate of the Special Envoy on Freedom of Religion or Belief outside of the European Union”